•  

    Rencontre

     

     

    Je ne sais pourquoi ni comment,

    Par quel motif, pour quelle cause ...

    Je ne sais, hélas ! qu'une chose,

    C'est que je pense à vous souvent.

     

    C'est que je revis notre histoire,

    L'histoire des beaux jours passés

    Si fugitifs et si pressés ...

    Mais qui restent dans ma mémoire !

     

    Fallait-il que le hasard mît

    Cette rencontre dans nos vies,

    Nous invitant aux causeries,

    Aux longs regards dont on frémit ? ...

     

    Je crois entendre, enchanteresse,

    La valse qui rythmait nos pas

    Lorsque nous dansions, un peu las

    Et pénétrés de sa caresse ;

     

    Je nous revois tous deux assis

    Dans la forêt sereine et sombre ;

    Il faisait chaud, - c'était à l'ombre

    Des grands arbres déjà roussis.

     

    Nous avions lu les mêmes livres

    Et nous pensions de même un peu ;

    Il nous semblait qu'un même feu

    Brûlât, joyeux, dans nos cœurs ivres ;

     

    Puis nous laissions parfois nos mains

    Longtemps, l'une dans l'autre jointes ;

    Nous rêvions de douces étreintes

    Et d'impossibles lendemains ...

     

    Et c'est ainsi que je défaille,

    L'âme triste et troublée encor

    Aux souvenirs du passé mort

    Consumé comme un feu de paille !

     

     

     

    Rencontre

     

     

      Renée de Brimont  (1880 - 1943)

    ou Baronne Antoine de Brimont   (l'Essor Poésies 1908)