• Région Centre, le coiffeur Solognot

     

    Région Centre, le coiffeur Solognot

     

     

    Dans les villages de campagne, l'échoppe du coiffeur jouxtait souvent le cabaret.

     Parfois il ne s'agissait que d'un seul et même lieu.

     On attendait son tour en titillant la chopine ou en tapant le carton.

     

    L'auberge de Marcilly-en-Villette était connue dans la Sologne entière.

     

    Sur son enseigne, on lisait :

    Taphalot, Perruquier, donne à boire et à manger.

    Potage à toute heure avec de la légume.

    On coupe les cheveux par-dessus.

     

    La formulation ne cessait de surprendre.

    Alors qu'il ne fallait voir là que le résultat d'une navrante méprise.

     

    Lors de la commande de cette fameuse enseigne,

    le tenancier avait seulement spécifié au menuisier, tu inscriras :

    " On coupe les cheveux "

    (par-dessus),

    sous-entendu, en plus des autres indications.

     

     

    Région Centre, le coiffeur Solognot

     

     

    Mais hélas, ce jour-là, l'artisan avait la jugeote tellement défaillante

    que le quiproquo donna la pancarte la plus drôle,

    encore jamais vue dans la région.

     

     

    Région Centre, le coiffeur Solognot

     

     

     

    « Toute une vie en nous, non visibleChandeleur Bonheur ... »