• Sainte-Croix-en-Bresse

    La commune de Sainte-Croix-en-Bresse,

    petit village de Bourgogne, proche de Louhans,

    est réputée pour avoir eu une châtelaine célèbre,

    Anne Charlotte de Chanlecy, baronne de Sainte-Croix,

    fille et descendante des seigneurs de la commune du même nom.

     

    Sainte Croix en Bresse

    Au bourg - le clocher de l'église

     

    Elle épousa Charles de Batz de Castelmore de Montesquion,

    comte d'Artagnan,

    capitaine lieutenant des mousquetaires du roi de Louis XIV.

     

    Sainte Croix en Bresse

     

     Quand d’Artagnan rencontre Anne-Charlotte, s’agit-il d’un coup de foudre ?

    Non !

     

    Le roi et Mazarin savaient que leur mousquetaire, au demeurant vieillissant, il a quarante-cinq ans,

    est alors plus riche de talents que de deniers.

     

    Afin d’assurer sa retraite, il convient donc de le marier avec une femme qui sera de son rang et fortunée.

     

    C’est probablement à Chalon-sur-Saône, en novembre 1658,

    que d’Artagnan rencontre Anne-Charlotte pour la première fois.

     

    Sainte Croix en Bresse

     

    Lui n’a jamais été marié,

    elle, âgée de 35 ans, est veuve, de Jean Léonor Damas, tombé sous les murs d’Arras, en 1654.

     

    Le 5 mars 1659, au Louvre,

    Charles de Batz de Castelmore d’Artagnan et Charlotte-Anne de Chanlécy signent leur contrat de mariage.

    Elle apporte beaucoup de biens de toutes sortes, il apporte peu… et la perspective de dettes.

    Les signatures sont notamment celles de Louis XIV, Mazarin, Antoine de Grammont.

    C’est un mois plus tard, à la pointe du jour, comme le voulait la tradition,

    qu’a lieu la bénédiction nuptiale en l’église Saint-André-des-Arts.

     

    Le couple s’installe rue du Bac, à proximité du Louvre

    où d’Artagnan se rend chaque matin afin d’aller quérir les royales instructions.

     

    En 1660,  Anne-Charlotte, alors âgée de trente-six ans, donne naissance à Louis, son premier fils.

    L’année suivante naît son second fils, également prénommé Louis,

    mais cette fois à Chalon, rue des Fèvres, où elle possède une maison.

     

    Plus tard, les deux garçons deviendront eux aussi mousquetaires.

     

    Délaissée par son mari, lasse de ses absences répétées,

    soucieuse de gérer au mieux ses nombreux domaines, afin de transmettre un bel héritage à ses fils,

    Anne-Charlotte décide de mettre fin à son mariage.

     

     

    Sainte Croix en Bresse

     Le château

     

    Rapidement, elle quitte Paris et regagne ses terres de Bourgogne,

    se retirant à Sainte-Croix où elle décède le 31 décembre 1683.

     

    Elle sera inhumée le 1er janvier 1684 sous les dalles de l'église de Ste-Croix,

    à la chapelle seigneuriale,

    où elle repose avec l'un de ses fils ainsi qu'avec sa belle fille.

     

     

    Sainte Croix en Bresse

     Ferme Bressane

     

     

     

    « Le château de Bussy RabutinLes croquants »